Anesthesie

  1. Quand est-ce que l'induction commence?
    L'induction débuté lorsque l'anesthésiste administre un agent anesthésique au patient et

    Se termine lorsque le patient a atteint le stade 3 et qu'on est prêt à procéder à l'intubation
  2. Quelles sont les différentes techniques d'induction?
    • Induction intraveineuse
    • (souvent Propofol, généralement mix avec un autre agent, on atteint notre induction en suivant signes, ex: réflexes des cils)

    Induction à séquence rapide

    Induction par inhalation

    Induction intramusculaire
  3. Quel est le but d'utiliser une induction a séquence rapides?
    Est utilisée pour minimiser les risques d'aspiration du contenu gastrique durant l'intubation endotrachéal
  4. Quand est-il indiqué d'utiliser une induction a séquence rapides? (Quel genre de patient?)
    Reflux gastro-oesophagien

    Obésité

    Femme enceinte

    Obstruction intestinale et/ou abdomen aigu

    Hernie hiatale

    Chirurgie d'urgence
  5. Quel sont les étapes clés d'une séquence rapide?
    1. Pré-oxygéner (O2 à 100%) pour 5 minutes

    2. Trouver l'emplacement de la cricoïde (sans mettre de pression)

    3. Administrer les médicaments d'induction et relaxant musculaire

    4. Suite à la perte de conscience, appliquer le Sellick et laisser le patient en apnée (pas de ventilation manuelle, car on ne veut pas gonfler l'abdomen)

    5. Fixer le tube, relâcher le Sellick lorsque L'ANESTHÉSISTE VOUS LE DEMANDE (car on doit confirmer l'intubation avant)
  6. Quel est le but d'utiliser une induction par inhalation?
    On utilise l'agent volatil pour provoquer la perte de conscience, est surtout utilisée chez l'enfant ou chez l'adulte avec un léger retard mental ou avec une phobie des piqûres.

    Une intraveineuse sera mise en place dès que possible après la perte de conscience.
  7. Quels sont les deux techniques d'induction par inhalation?
    Single breath

    Inhalation graduelle
  8. Quel sont les étapes clés d'une induction par inhalation Single Breath?
    • 1. Saturer le circuit d'anesthésie en agent volatil ou protoxyde d'azote
    • (on doit obstruer le circuit d'anesthésie, fermer la valve APL a 5 cmH20, ajuster le débit d'O2 a 10Lpm à une FiO2 de 100% et ajuster la concentration du Sevoflurane au maximum (8.0).)

    2. Pré-oxygéner le pt a 100% d'O2 à l'aide d'une valve SIBI (valve unidirectionnelle) ou d'un masque d'oxygène relié au débitmètre auxiliaire

    3. Demander au pt de prendre la plus grande inspiration possible, de vider complètement ses poumons et reprendre une grande inspi et la retenir

    • (Lorsque le pt vide ses poumons, on doit se préparer à installer le circuit d'anesthésie ou à ouvrir la valve SIBI.)
    • (De cette façon, lorsqu'il prendra sa deuxième grande inspiration, il inspirera le gaz saturé d'agent anesthésique.)
    • (Parfois une seconde inspiration est nécessaire)
  9. Quel sont les étapes clés d'une induction par inhalation Graduelle ?
    1. Pré-oxygéner le pt a une FiO2 de 100% pendant 3 à 5 minutes

    2. Ajouter le protoxyde d'azote a une concentration de 50% (50% d'O2 et 50% N2O). Encourager le pt à respirer ce mélange pendant quelques minutes. Cette étape est facultative.

    3. Ajouter progressivement du Sevoflurane au mélange par tranche de 0.5% toutes les 4 à 5 respirations. Encourager le pt à respirer profondément.
  10. C'est quoi l'induction intramusculaire ?
    L'induction intramusculaire consiste à injecter dans un muscle, souvent dans la cuisse, un médicament tranquillisant.

    Ex de médicament: Kétamine
  11. Quel type d'induction est utilisé rarement et en dernier recours?
    L'induction intramusculaire

    Cette technique est surtout réservée aux patients qui ont un retard ou une maladie mentale telle que l'autisme ou aux enfants qui ne peuvent pas collaborer.

    Cette injection est souvent suffisante pour tranquilliser le patient et pouvoir installer une IV.
  12. Avant d'opter pour l'induction intramusculaire, on essaie de faire quoi?
    On essaye la méthode "douce" qui consiste à ajouter dans un breuvage un médicament tranquilisant et à l'offrir à boire au patient

    Cette technique est souvent utilisé chez les enfants

    Quand le patient refuse de boire le breuvage, il faut faire l'induction intramusculaire
  13. Le maintien débute quand?
    Débute après l'intubation et prend fin lorsque la chx se termine

    Il s'agit de la période où le patient demeure endormi. C'est à l'anesthésie ou au thérapeute respiratoire que revient la responsabilité de surveiller le patient.
  14. Quels sont les buts du maintien en anesthésie?
    Assurer une profondeur d'anesthésie adéquate

    Surveiller les signes vitaux, assurer la stabilité hémodynamique

    Poser les gestes appropriés lorsqu'un changement, un problème ou une réaction indésirable survient
  15. Chez quel genre de patient on ne peut pas donner de gaz anesthésique et où on donne seulement des médicaments injectables pour le maintient de l'anesthésie?
    Chez les patients à risque d'hyperthermie maligne (ex: perfusion de Propofol)
  16. Pour évaluer la profondeur de l'anesthésie, nous devrons évaluer quoi?
    Nous devrons évaluer les signes vitaux (vérifier notre moniteur)
  17. Quels sont les types de réponses associées à une anesthésie trop legère?
    • Réponse somatique:
    • - Mouvement musculaire des extrémités
    • - Ouverture des yeux
    • - Grimace

    • Réponse sympathique:
    • - Respiration rapide et irrégulière
    • - Hypertension, Tachycardie
    • - Peau moite et froide
    • - Mydriase

    • Réponse parasympathique:
    • - Lacrymination
  18. Quel est le portrait du patient dont la profondeur anesthésique est adéquate?
    Expansion thoracique bilatérale

    PetCO2 de 35 à 45 mmHg

    Stabilité des systèmes cardiovasculaires et respiratoires

    Bon relâchement musculaire

    Peau chaude, rose et sèche

    Patient calme
  19. Qu'est-ce qui est le plus important en anesthésie?
    Le maintient des voies aériennes

    Les voies aériennes doivent être visibles et rapidement accessibles
  20. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Courbe de CO2 problématique ou nulle, que devons-nous faire? (Patient sous GA)
    Vérifier si le ETT est courbé, déplacé ou complètement retiré
  21. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Réservoir du ballon du ventilateur se vide complètement, que devons-nous faire? (Patient sous GA)
    Vérifier si le ventilateur est bien branché au patient
  22. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Son d'une fuite, que devons-nous faire? (Patient sous GA)
    Vérifier si le circuit n'est pas endommagé
  23. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Pression du ventilateur élevée, que devons-nous faire? (Patient sous GA)
    Déconnecter le patient du ventilateur et le ventiler manuellement
  24. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Désaturation du patient, que devons-nous faire? (Patient sous GA)
    Ausculter le patient, faire un 360
  25. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Ronglement, que devons-nous faire? (Patient sous locorégionale avec sédation)
    Repositionner la tête du patient
  26. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Tirage, que devons-nous faire? (Patient sous locorégionale avec sédation)
    Diminuer la sédation
  27. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Apnée, que devons-nous faire? (Patient sous locorégionale avec sédation)
    Faire un Jawthrust, ou mettre une canule oropharyngée ou nasopharyngée
  28. Certains indices peuvent nous mettre sur la piste lorsque les voies aériennes sont compromises:

    Exemple: Désaturation, que devons-nous faire? (Patient sous locorégionale avec sédation)
    Initier la ventilation manuelle au besoin, et penser à l'intubation
  29. Quels sont des signes que les voies aériennes du patient sont compromises?
    * Patient sous anesthésie générale:

    Courbe de CO2 problématique ou nulle

    Réservoir du ballon du ventilateur se vide complètement

    Son d'une fuite

    Pression du ventilateur élevée

    Désaturation du patient


    * Patient sous locorégionale avec sédation:

    Ronflement

    Tirage

    Apnée

    Désaturation
  30. La valeur de saturation idéale est...
    > ou = à 96% (il faut parfois être moins exigeant chez les patients gravement atteint d'une MPOC)
  31. Nommes des causes d'un problème d'oxygénation:
    Bronchospasme

    Perte de sang +++

    Positionnement

    Saturomètre mal installé (vérifier les courbes de SpO2) ou les extrémités froides

    Utilisation des médicaments causant une vasoconstriction périphérique

    Apport insuffisant d'oxygène (concentration trop faible ou débit insuffisant)
  32. Donne des exemples de solutions qui peuvent augmenter l'oxygénation du patient
    Augmenter la concentration de l'oxygène

    Augmenter la PEEP

    Administrer du sang

    Vérifier si la source d'oxygène est défectueuse (ex: cylindre vide)
  33. La ventilation du patient peut être gêné par quoi?
    Peut être gênée par le positionnement et le type de chirurgie
Author
Nicky94
ID
350716
Card Set
Anesthesie
Description
Updated