L'attribution

  1. Qu'est-ce que l'attribution ?
    Champs qui étudie comment les individus donne du sens en termes de pourquoi aux évts et aux comportements.
  2. Pourquoi l'attribution sert à la maîtrise de l'environnement ?
    Connaître la réalité est adaptatif -> permet de prédire et de maîtriser l'environnement à son avantage.
  3. Pourquoi l'attribution sert à l'économie cognitive ?
    Ressources cognitives limitées. l'etablissement de liens causaux permet la réduction de la complexité par la mise en place de schémas et de scripts. Le lien causal réduit la nécessité d'analyser ce qui se passe autour de soi.
  4. Dans l'expérience où un expérimentateur essaye de se glisser dans une file d'attente, si le coût est moindre, qu'elle est la différence d'acceptation en fonction d'une explication tautologique, valable, ou pas d'explication ?
    Pas de différence entre tautologique et valable, par contre si pas d'explication les gens laissent moins passer.
  5. Dans l'expérience où un expérimentateur essaye de se glisser dans une file d'attente, si le coût est élevé, qu'elle est la différence d'acceptation en fonction d'une explication tautologique, valable, ou pas d'explication ? Pourquoi?
    • Pas de différence entre tautologique et pas d'explication. Plus de gens qui laissent passé si valable.
    • Car si le coût est élevé, les individus traitent le contenu de la justification.
  6. Pourquoi l'attribution sert à l'estime de soi ?
    Permet de valoriser le soi par un self-serving bias
  7. Qu'est-ce que l'attribution selon Heider (modèle d'Heider) ?
    Processus par lequel les individus non entraînés ou naïfs donnent du sens au comportement d'autrui -> psychologie du sens commun
  8. Comment l'individu est-il vu selon le modèle de la covariation de Kelley ?
    individu fonctionne comme un statisticien, qui déterminerait sur la base d'une analyse des covariations entre causes et effets les liens qu'il peut y avoir entre eux.
  9. Quels sont les 3 critères du modèle de covariation de Kelley ?
    Le consensus, la consistance et la distractivité,
  10. Quelle est l'idée des inférences correspondantes de Jones et Davis ?
    • expliquer spécifiquement comment les individus font une attribution à l'individu
    • On part d'effets qui découlent des actions (visible) et on essaye de remonter vers ce qui est pas visible (la disposition). On cherche un lien entre les deux, on fait une inférence
  11. Selon la modèle des inférences correspondantes de Jones et Davis, à quoi s'intéressons nous après avoir observer l'action et avant de faire un inférence sur les dispositions ?
    • Connaissance/conscience : on se demande si l'acteur a conscience du lien entre action et effet. Si oui, possibilité qu'il cherche a produire l'effet.
    • Capacité : on se demande si l'individu a la capacité de produire l'effet. Si non mais effet qd même -> pas intentionnel
    • Liberté : si la personne est forcée de faire l'action, il n'y a pas d'intention.
  12. Que représente la relevance hédonique dans le modèle des inférences correspondantes de Jones et Davis?
    Plus l'effet positif/négatif est fort, plus l'inférence est forte.
  13. Dans le modèle des inférences correspondantes, en quoi le "personnalisme" influence les inférences sur les dispositions?
    si on est visé par l'action, inférence plus forte
  14. Quelles sont les trois dimensions de la théorie attributionnelle de l'accomplissement et des émotions ?
    • internes vs externes
    • stables vs instables
    • contrôlables vs incontrôlables
  15. Qu'est-ce que l'erreur fondamentale d'attribution ?
    tendance de ceux qui réalisent une attribution à sous-estimer l'impact des facteurs situationnels et à surestimer le rôle des facteurs dispositionnels dans le contrôle du comportement
  16. qu'est-ce que la norme d'internalité ?
    valorisation social des explications internes et prévalence de ces explications pour des raisons normatives
  17. Que mesurent les échelles de Rotter ?
    Mesure une différence individuelle : en terme d'une orientation vers l'internalité vs l'externalité dans les explications
  18. Qu'est-ce que le self-serving bias?
    • Utilisation de l'attribution de façon stratégique pour associer au soi du positif --> valorisation de soi
    • Exemple: attribution interne du succès et externe de l'échec
  19. Qu'est-ce que le faux consensus ?
    • Surestimer la proportion d'individus dans la population qui "pense", "est" ou "fonctionne comme soi. 
    • Surattribution des caractéristiques personnelles au soi
    • comparaison sociale par projection d'éléments du soi sur les autres
  20. Qu'est-ce que le biais intergroupe ?
    consiste à valoriser ou avantager le groupe propre (intragroupe) au détriment de l'autre groupe (hors groupe)
  21. Qu'est-ce que le biais acteur observateur ?
    Possibilité d'utilisation de causes de façon différenciées selon si elles concernent le soi ou autrui, en raison des différences d'infos disponibles sur le soi et autrui
Author
Mathilde_21
ID
344296
Card Set
L'attribution
Description
a
Updated