Physiopathologie

  1. Quels sont les 4 humeurs de l'époque ?
    • Sang
    • Bile jaune
    • Bile noir
    • Lymphe
  2. Quels étaient les remèdes de 100 a.v. J.-C. pour les esprits malade ?
    • L'exorcisme
    • L'inquisition
    • La saigné
    • La torture
    • La potence
    • Le bûcher
  3. Quel était le nom qui désignais psychiatrie avant ?
    Aliénisme ou les lunatiques
  4. Quel a été le premier médicament dont l'éfficacité a été approuver pour le traitement des maladies mentales ?
    Le lithium
  5. Ques que la désinstitutionalisation ?
    Sortir les malades et les maintenirs le plus possible dans la collectivité.
  6. Combien de personnes sont frapper par la maladie mental au québec ?
    1 sur 6
  7. Quel pourcentage du budget la pluspart des pays accordent a la santé mental ?
    Moins de 1%
  8. Ques que le DSM et a quoi sert-il ?
    Le Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux et il sert a poser un diagnostique, a reconnaître la souffrance d'un malade et a parler un langage scientifique commun
  9. Ques que le CIM ?
    Classifiaction internationale des maladies éditée par l'OSM
  10. Quels sont les causes des nombreuses intervention psychosociale en préhospitalier ?
    • désinstitutionnalisation
    • consommmation de médicaments, de drogue ou d'alcool
    • coupures dans les maisons d'acceuil
    • éclatement de l'encadrement familial
    • viellissement de la population
    • Média
  11. a quel moment de la vie les maladies mentales apparaissent ?
    Vers l'adolescence ou le début de l'âge adulte
  12. Quels est la définition de la santé ?
    Un fonctionnement harmonieux du corps et de l'esprit
  13. Ques qui caratérise la maladie mentale ?
    des altérations de la pensée, de l'humeur, du comportement ou d'une combinaison des trois associée à une importante détresse et à un dysfonctionnement de longue durée
  14. Quels sont les facteurs de risque de prédisposition a la maladie mentale ?
    • Biologique/organique :
    • drogue/alcool
    • médicament
    • trauma
    • démence
    • trouble cérébral
    • ATCD familiaux

    • Psychologique/interpersonnel :
    • Trait de personnalité
    • forces vs faiblesses
    • stratégie d'adaptation
    • stress

    • Social/environnement :
    • Évènement stressant
    • Expériences vécues
    • Maltraitance
    • Revenu
    • Soutien social
    • Origine culturelle
    • Environnement physique
  15. Définissez la psychopathologie
    L'étude des maladies mentales et de leurs causes
  16. Quels sont les grandes catégories de maladies mentales et donnez leurs définition?
    • Psychoses : Altération du contact de la réalité  avec des mécanismes pour construire une autre réalité a partir de perception (Schizophrénie, trouble de dissociation, paranoia, délire)
    • Névroses : Groupement de symptomes qui entravent la vie courante et qui expriment l'angoisse ou la tristesse sous différentes formes ( Phobie, Obsession, dépression, bipolarité, trouble de personnalité limite, suicide, ESPT, burn-out)
    • Troubles mentaux organiques : Diminution des fonctions mentales suite a des dommages cérébraux physique ou organique ( délire, démence(vasculaire,alzheimer,mixte), amnésie)
    • Troubles de développement psychologique : déficience intellectuelle et les troubles envahissants du developpement (autisme, asperger)
    • Troubles du comportement et troubles émotionnels : Un début précoce, un manque de persévérance dans les activité qui exigent une participation cognitive et une tendance a passer d'une activité a lautre sans en finir aucune, associciés a une activité globale désorganisée, incoordonée et excessive (TDAH)
  17. Ques qui caractérise les gens atteint de psychoses ?
    • La personne doit avoir perdu contact avec la réalité ou du moins une partie de la réalité
    • on doit pouvoir apercevoir une désorganisation des différents domaines de sa vie ainsi que de ses émotions ou de sa personnalité
    • Aussi une négation de la présence de la maladie, de son état de dangerosité, de ses hallucinations et de ses délires
  18. Quels sont les causes possibles dune psychoses ?
    • *Il n'y a pas de causes uniques*
    • Un possible déséquilibre au niveau des neurotransmeteur de dopamine
    • Vulnérabilité biologique ou génétique
    • consommation ou surconsommation de drogues
    • facteurs de stress chez l'individu
  19. Quels sont les troubles organiques apparenter ?
    • Cancer
    • infection du système nerveux central
    • hyperthyroïdie ou hypothyroïdie
    • Hypoxie
    • Intoxycation à des drogues illicites, à de l'alcool ou a des médicaments
  20. Ques qui caratérise la schizophrénie ?
    • Apprait graduellement
    • Difficulté a entretenir des liens sociaux
    • isolement
    • Discours bizarre
    • parfois sentiment de dépersonnalisation
    • capacité à penser, à ressentir et à percevoir pertubée
    • perte de contact avec la réalité
    • Arrive difficilement a faire la distinction entre la réalité et ses hallucinations
    • Souvent diagnostiquée entre 16ans et 30ans
    • Elle affecte la mémoire, l'attention et l'apprentissage
  21. Quels sont les premiers symptomes de la schizophrénie ?
    • retrait, isolement de la personne face à sa famille et ses amis 
    • changement de l'humeur
    • modification dans l'accomplissement de ses soins personnels
    • manque d'intérêt pour les activités qu'il aimait
    • diminution des émotions ressenties
    • diminution au niveau de son rendement scolaire
    • expression idéologique extravagantes
    • entre des voix qui commandent ses pensées
  22. Quels sont les 2 symptomes spécifiques ?
    • Symptomes positif
    • symptomes négatif
  23. quels sont les symptomes positif ?
    • Délires
    • Hallucination
    • Trouble de la pensée
    • Désorganisation du comportement
  24. Quels sont les symptomes négatifs ?
    • symptomes physique
    • baisse de motivation
    • S'éloigne des gens qui les entourent
    • changement dans les habitudes et la capacité à fonctionner
    • inconscience de la maladie
  25. Autres symptomes possibles ?
    • violence
    • crise de panique
    • insomnie
    • difficulté d'apprentissage
    • Abus de drogue et d'alcool
  26. Quels sont les traitements de la schizoprénie ?
    • Antipsychotique
    • Antidépresseur
    • Stabilisateurs de l'humeur
  27. Pour certains arrêtes leurs traitement ?
    • Les effets secondaires
    • Symptômes amoindris
  28. Quel sont les intervention spécifique a faire avec les schizophrènes ?
    • Assurer la sécurité de tous
    • retirer tout objet dangereux de l'environnement
    • lui dire notre rôle et notre but dans le moment précis
    • attitude calme, empathique et authentique
    • faire une bonne collecte de données
    • Demeurer sur les aspects réels de la situation
    • adopter une attitude d'acceptation pour qu'il parle de ses hallucination
    • diminuer les stimulus de l'environnement
    • jamais plus d'une personne a parler a la fois, au besoin faire quitter les autres personnes
    • Répété les demandes avec les mêmes mots
    • garder un espace vital autour du patient (pas trop près ni être dessu )
  29. Ques qui est a éviter avec les personnes schisophrènes ?
    • Crier, chuchoter ou rire
    • critiquer
    • ignorer
    • provoquer
    • établir un contact visuel prolongé
    • le toucher sans avertir
    • renforcer ses hallucination
  30. Ques que les troubles de dissociation?
    • Une perturbation touchant la conscience, la mémoire, l'identité ou la perception de l'environnement
    • Il seraient un moyen de défense de l'organisme face à un évènement stressant
  31. Quels sont les 3 troubles dissociatifs ?
    • Amnésie dissociative
    • Trouble dissociatif de l'identité
    • Trouble de dépersonnalisation
  32. Quels sont les particularité de l'amnésie dissociative ?
    Caractérisée par une incapacité à évoquer des souvenir personnels importants habituellement traumatiques ou stressants qui ne s'explique pas par une mauvaise mémoire peut être de quelques minutes à quelques années
  33. Quels sont les particularité des troubles dissociatif de l'identité ?
    La personne est caratérisé par la présence de deux ou plusieurs identités ou états de personnalité distincts qui prennent tour a tour le contrôle du comportement du sujet
  34. Quels sont les particularité de trouble de dépersonnalisation ?
    • Sentiment de détachement de son propre fonctionnement
    • expérience prolongée ou récurrente d'un sentiment de détachement et d'une impression d'être devenue un observateur extérieur de son propre fonctionnement mental ou de son propre corps
    • l'appréciation de la réalité demeurent intacte
    • elle est a l'origine d'une souffrance cliniquement significative ou d'une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants
    • elle ne survient pas exclusivement au cours de l'évolution d'un autre trouble mental
  35. Quels sont les diagnostiques différentiels des troubles dissociatif ?
    • Abus d'alcool ou de drogues
    • secondaire à un traumatisme ou suite à une commotion cérébrale
    • post-ictal
  36. Ques qui caractérise la paranoia ?
    • surestimation de soi
    • rigidité mentale
    • méfiance
    • autocritique absente
  37. Quels sont les signes et symptomes de la paranoia ?
    • Demeure toujours en alerte
    • elle peut paraitre tendue et irritable
    • semble insensible aux sentiments des autres
    • évite le contact avec autrui
    • hypersnsible et interprète de facon incorrecte les différent éléments de l'environnement
    • ne fait pas confiance
    • difficulté à relaxer
    • difficulté à s'adapter aux changements
  38. Ques que les troubles délirants ?
    Elle a des convictions erronées qui sont maintenues malgré la présence de preuves évidentes de leur irréalité ( elles sont relativement plausible et la personne a des idée bien organisées et cohérentes
  39. Quels sont les types de délires ?
    • Érotomaniaque : quelqu'un de haut niveau est amoureuse du sujet
    • Mégalomaniaque: une idée exagérée de sa propre valeur de son pouvoir, de ses connaissances, de son identité ou d'une relation exceptionnelle avec une divinité ou une personne célèbre
    • Jalousie: le partenaire ou des amis du sujet lui sont infidèles
    • Persécution: Perception que l'on se conduit d'une facon malveillante envers le sujet ou envers une personne qui lui est proche (ce type est le plus courant)
    • Somatique: le sujet est atteint d'une imperfection physique ou d'une affection médicale générale mais qui ne peut concevoir que la maladie ne soit pas réelle
    • Paranoiaque: contrairement à la paranoia, l'histoire est logique et vraisemblable
  40. Quels sont les diagnostiques différentiels ?
    • effets secondaires de Mx
    • schizoprénie
    • consommation de drogues ou ROH
    • TCC
    • Tumeur cérébrale
    • Méningite
    • Infection
    • Sevrage
  41. Quels sont les intervention spécifiques ?
    • assurer la sécurité de tous
    • retirer tout objet dangereux de l'environnement
    • lui dire notre rôle et notre but dans le moment précis
    • Attitude calme, empathique et authentique éviter de renforcer les délire ne pas la contrariée adopter une attitude d'acceptation pour lamner a parler risque suicidaire ou homocidaire
    • être patient garder une certaine distance
  42. Ques que la dépression ?
    Trouble de l'humeur caractérisé par une profonde tristesse, un désespoir, un manque de désir de vivre, un repli sur soi, une perte d'intérêt et de motivation, un changement de comportement et un ralentissement psychique et moteur qui peuvent conduire dans les cas les plus extrêmes au suicide.
  43. Quels sont les différences entre la dépression et une déprime ?
    • La déprime est vécu par tout le monde a la suite dun événement de la vie normal
    • La personne est capable  de réagir positivement dans certain domaine de sa vie
    • De courte durée et passagère
    • La personne s'adapte rapidement a la nouvelle situation
  44. Quel est la cause de la dépression ?
    un déficit au niveau de la noradrénaline, la sérotonine et la dopamine
  45. Quels sont les facteurs de risques de la dépression ?
    • avoir vécu une dépression dans le passé
    • accumulation d'événements stressants
  46. Quels sont les signes et symptomes de la dépression ?
    • Humeur dépressive chronique
    • trouble du sommeil
    • trouble de lappétit, perte ou gain de poids
    • diminution ou absence de plaisir 
    • ralentissement psychomoteur
    • trouble de concentration
    • isolement
    • sentiment de culpabilité, d'échec
    • idée suicidaire
  47. Comment obtenir un diagnostic de dépression ?
    Le trouble dépressif doit être présent depuis au moins 2 semaines et avoir altéré le fonctionnement de la personne sur les plans socials et professionnel ( ne doit pas pouvoir être expliquer par la consommation de substances ou par une affection médical et ne doit pas avoir d'ATCD de bipolarité.
  48. Quels sont les traitement de la bipolarité ?
    • Psychothérapie
    • Pharmacothérapie
    • Électroconvulsivothérapie (sismothérapie)
    • une combinaison de plusieurs traitements
  49. Quel est la pharmacothérapie pour la dépression ?
    • Antidépresseur (permet de régulariser les neurotransmetteurs et aide a éliminer les symptômes physique comme le sommeil, l'appétit, la fatigue,probleme de concentration et anxiété) Efficace dans 75% des cas
    • Autres médicaments pouvant être prescrit en même temps : anxiolitiques ou stabilisateur de l'humeur il sont pris durant un certain temps après la fin de l'épisode dépressif Les résultat prennent de 2 a 3 semaines avant d'apparaître
  50. Quel sont les intervention spécifique avec les dépressif ?
    • Demander la présence d'idées suicidaire
    • Établir un lien de confiance pour favoriser l'ouverture
    • Respecter le rythme du patient
    • Ne pas porter de jugement
    • Ne pas exiger a la personne de prendre des décision ou lui demander de se concentrer
    • Ne pas trop presser la personne (cela augmente l'anxiété)
  51. Ques que le trouble bipolaire ?
    • (psychose maniaco-dépressive) C'est un état dépressif entrecoupé de période d'euphorie ou irritabilité extrême et de période dite normal. 
    • Pour conclure un trouble bipolaire il ne faut pas qu'il sois associer a une cause organique ou une consommation de substance
  52. Quels sont les éléments déclencheur du trouble bipolaire ?
    • Stress intense
    • Période d'insomnie
    • Antidépresseurs
    • Stéroide
    • Consommation de cocaine
    • Consommation d'amphétamines
  53. Trouble bipolaire VS manie
    • Tout est grandiose
    • Joie immense
    • Estime de soi exagérée
    • Parle de facon tres rapide
    • Pensée difficile a suivre pour les autres
    • Irritabilité extrême
    • Comportement impulsif
    • Agitation
    • Hyperactivité
  54. Quels sont les traitements pour la bipolarité ?
    • Ne se guérit pas, mais se traite
    • Ajouter a la pharmacothérapie s'ajoute des antipsychotique


    (Si pas traitée, épisode maniaque peut s'échelonner sur 2-3mois et l'épisode dépressif peut durer jusqu'a 6mois)
  55. Ques que l'état suicidaire ?
    Une absence de solution aux problèmes rencontrés et le suicide devient la seul solution pour mettre fin a la souffrance.

    La personne ne désire pas mourir mais cesser de souffrir
  56. Quels sont les terminologies du suicide ?
    Suicide : Décès dans lequel un acte délibéré menaçant la vie est accomplie par une personne contre elle-même

    Tentative de suicide : Situation dans laquelle une personne a manifesté un comportement qui met sa vie en danger avec l'intention réelle ou simuler de causer sa mort ou de faire croire que tel est son intention mais qui ne meure pas.

    Idée suicidaire : comportement qui peut être directement observé ou entendu et par rapport auquel il est justifié de conclure a une intention possible de suicide ou qui tend vers cette intention.
  57. Esque le suicide est un acte criminel ?
    Non, depuis 1970 le suicide est décriminalisé
  58. Quels sont les facteurs de risques au suicide ?
    • ATCD médicaux
    • ROH
    • Drogues
    • Mx
    • Tentative de suicide antérieure

    (Les femmes font plus de tentative, mais les hommes utilisent des moyen plus létaux)
  59. Quel sont les raison du suicide ?
    • Soulagement d'une douleur ou d'une souffrance psychologique
    • Épuissement de ressources face a une problématique
    • état dépressif
    • Maladie en phase terminale ou incurable
    • réponse a une hallucination/psychose
  60. Quels sont les signes verbaux du suicide ?
    • Verbalisation des intentions
    • Parler de soi-même au passé
    • Parler de suicide en général
    • Je pars pour un long voyage
    • Je suis inutile
    • Bientot je vais avoir la paix
    • je ne dérangerai plus personne
    • vous seriez mieux sans moi
  61. Quels sont les signes non-verbaux du suicide ?
    • Elle donne des objets auxquels elle tient énormément
    • Fait la paix avec son entourage
    • Augmentation de la consommation de drogues ou ROH
    • Isolement
    • Interet soudain aux armes a feu, aux effets des médicaments
    • Elle fait son testament
    • Elle vérifie ses polices d'assurances
  62. Quels sont les étapes du processus suicidaire ?
    • La quête d'équilibre : Songe a plusieurs moyen pour sortir de la période difficile
    • Flash : Elle essaie de résoudre les problèmes mais n'arrive pas et peut avoir un flash suicidaire et ce dit que ce serait plus facile si elle n'était plus la
    • Idéation : Le solution ne fonctionnent pas et la personne a des idée suicidaire, mais ne sont pas fréquent
    • Rumination : la personne voit de moins en moins de solution et les idée suicidaire sont de plus en plus présent
    • Cristallisation : COQ
    • Plan complété : Si elle n'a pas reçu laide nécessaire elle met son plan a exécution
  63. Ques que les phobies ?
    Des peurs déclencher par certaines situations qui provoque une anxiété intense chez les personnes atteintes (environ une personne sur 10  aura des phobie au cours de sa vie)
  64. Ques que la phobie social ?
    Tendance a éviter des situations sociales a cause d'une timidité extreme ou la crainte de ressentir de la gêne en public. Elle apparait généralement dans l'enfance ou a l'adolescence et peu s'accompagner de troubles anxieux ou d'une dépression
  65. Quels sont les causes des phobies ?
    • Les phobies sociales et spécifiques se retrouve parfois parmis les membres d'une même famille (présence d'un facteur génétique)
    • Elles peuvent se développer en réponse a une pression ou a la suite d'un evenement traumatisant
    • Elles font partie naturellement du processus de développement
  66. Ques que le TOC ?
    • Un trouble de l'anxiété, il est caractérisé par des obsessions et des compulsion ou les deux.
    • (obsessions = pensée ou images intrusive difficile a chasser de l'esprit)(Obsessions = dérangeantes, parfois effroyables ou désagréables)
    • Elles peuvent générer beaucoup de détresse, de peur, de malaise ou de dégoût.
    • (Elles doivent prendre plus de une heure par jour ou interfèrent de facon significative avec les activités habituelles de la personne
    • Souvent les personnes atteinte de TOC cachent leurs symptômes et s'isolent
  67. Quels sont les symptômes majeurs du TOC ?
    • Peur irraisonné
    • Doute persistant
    • Obsession sans compulsion
    • Obsession avec complusion
  68. Ques que les obsessions ?
    Se sont des pensé, idée ou croyance récurrente qui domine l'esprit. Elles persistent même si la personne croit au caractère irréel de la manifestation ou tente d'y résister ( il est conscient que ses idée sont le produit de son imaginaire )
  69. Ques que les compulsions ?
    Acte physique ou mental répété en vain et ce même si la personne réalise le caratère inutile ou non aidant de l'acte. ( le but est de supprimer l'anxiété causé par les obsessions )
  70. Ques que le trouble de personnalité limite (TPL) ?
    Elle se caratérise par un comportement autodestructeurs et elle est souvent associé a d'autre affections psychiatrique comme le troubles de l'alimentation, anxieux, dépressifs, TDAH et adoption de comportement a risque. 

    • (Affecte 1 a 2% de la population générale)
    • (50% de ces personnes feront de tentatives de suicide et 10% de ceux la se suicideront)
    • (le 3/4 des patients ayant recu un diagnostique sont des femmes)
  71. Quels sont les symptômes de TPL ?
    • Colères intenses
    • Dépression
    • Anxiété débilitante
    • Autodestruction
    • Comportements suicidaires
    • Toxicomanie
    • Modification fréquente des objectifs de carrière
    • Instabilité dans leurs amitiés
    • Attitude de dévalorisation
    • Elles se sentent incomprises
  72. Ques que l'épuisement professionnel ?
    • Il provient de plusieurs sources interne et externe de frustration qui mène le travailleur a devenir inefficace et sans énergie.
    • Se dévelloppe sur plusieurs mois ou même année
    • Est autant physique et psychologique
    • (Absence d'effet positifs des vacances et du repos)
  73. Quels sont les causes de l'épuisement professionnel ?
    • Personnel : 
    • Mauvais choix de carrière
    • Mauvaise connaissance de soi (résistance au stress, limites et forces)
    • Attentes irréalistes face à soi et son travail

    • Social :
    • Manque de ressources
    • Diminution de la qualité de vie
    • Problèmes familiaux et personnels

    • Professionnel :
    • Augmentation des tâches
    • Frustrations dû au statut, salaire ou avancement
    • Volume trop grand de travail
    • Longues heures de travail
    • Mauvaise relation de travail
    • Manque de gratification de la part des clients et des patrons
    • Résultats du travail peu concrets.
  74. Quels sont les résultats d'un épuisement professionnel ?
    • Sentiment d'incompétence
    • Faible estime de soi
    • Attitude négative, défaitiste
    • Perte d'intérêt
    • Démission
    • Dépression
    • Suicide
  75. Quels sont les symptômes physiques de l'épuisement professionnel ?
    • Céphalée
    • Trouble du sommeil
    • Asthénie
    • Myalgie
    • Trouble de l'alimentation
  76. Quels sont les symptômes comportementaux de l'épuisement professionnel ?
    • Irritabilité
    • Méfiance
    • Consommation
    • Manque de rigueur
    • Absentéisme
  77. Quels sont les phases de l'épuisement professionnel ?
    • Idéalisation : Tout va bien au travail, le travail est le centre des préoccupation
    • Stagnation : Les premières frustration au travail, apparition de tensions, investissement dans le travail pour augmenter le rendement
    • Désillusion : Elle n'arrive pas a améliorer ses performances, apparition de trouble de comportement, diminution des investissement au travail
    • Démoralisation : Perte d'intérêt  pour le travail, sentiment d'incompétence, dépression, suicide
  78. Quoi faire lorsque l'on croit être victime d'épuisement professionnel ?
    • Prendre le temps d'arrêter et de réfléchir a la situation
    • Reconnaitre notre épuisement
    • Consulter un professionnel (PAE)
  79. Ques que nous pouvons faire pour prévenir l'épuisement professionel ?
    • Identifier les facteurs de stress
    • Adopter de bonnes habitudes de vie
    • Écouter son corps
    • Trouver les moyens et prendre le temps de relaxer
    • Exprimer vos émotions, échanger avec les autres
  80. Que pouvons nous faire comme TAP pour prévenir l'épuisement professionnel ?
    • Avant l'intervention :
    • Identifier ses limites et ses forces avec son collègue de travail
    • Faire des lecture pour augmenter vos connaissances
    • avoir de bonnes habitudes de vie
    • Réviser les protocoles
    • Pendant l'intervention : 
    • Identifier les rôles de chacun
    • Essayer d'anticiper l'intervention
    • Prendre le temps de bien observer le scène
    • Prendre le temps de faire une pause et de revenir à la base si nous sommes perdus
    • Après l'intervention : 
    • Parler de l'intervention avec notre collègue, les points à améliorer et les bons points
    • Réviser les protocoles
  81. Ques qu'un délire aigu ?
    Une perturbation de l'attention et de la conscience habituelle et tend a fluctuer en sévérité tout au long de la journée

    La perturbation est la conséquence physiologique d'une intoxication ou du sevrage d'une substance ou d'une exposition à un produit toxique
  82. Quels sont les substances consommé qui peuvent être a la base d'un délire ?
    • Alcool
    • Cannabis
    • Opiacé
    • Cocaine
    • Amphétamine ou autre stimulant
    • Sédatif
    • Hypnotique
    • Anxiolytique
  83. Ques que la démence ?
    C'est un changement dans au moins deux aspects de la cognition qui entraine un changement dans la capacité de fonctionner de façon autonome
  84. Quel est la définition de la cognition ?
    C'est la faculter du cerveau à penser, à traiter, à emmagasiner de l'information et à résoudre des problèmes. Elle dépent de nombreux processus mentaux comme, la mémoire, le langage, la perception, l'attention et le raisonnement
  85. Quels sont les différences entre un déclin normal VS la démence ?
    Un déclin plus rapide que la normal
  86. Combien de pourcentage de la population canadienne souffre d'une certaine forme de démence ?
    8%
  87. Quel pourcentage des gens de 65 à 74ans la démence touche et combien de plus de 85ans ?
    • 65 à 74ans = 2%
    • Plus de 85ans = 34%
  88. Ques que l'alzheimer et quel est son pourcentage dans les cas de démence ?
    C'est un dommage graduel aux neurones et éventuellement leur dégénérescence complète. (le premier symptôme le plus courant et la perte de mémoire et les oublis rapide) Elle touche 50% des cas de démence.
  89. Quels sont les signes et symtpômes précoces de l'alzheimer ?
    • Perte de mémoire : Oublira particulièrement des évènements récents
    • Difficultés à exécuter des tâches familières : Ex; préparer un repas
    • Problèmes de langage : Oublis des mots faciles ou les remplacer par des mots qui ont la même consonance.
    • Perte de l'orientation (temps et espace) : Difficulter a nommer la date et le jours, elle pourrait se perdre dans sa rue et ne pas savoir comment elle y est arriver
    • Jugement amoindri : Ne pas reconnaitre un problème de santé qui doit être traité ou porter des vêtement chauds en pleine canicule.
    • Difficultés à exécuter une tâche abstraite : comprendre des chiffres, planifier un voyage
    • objet égarés : ranger des objets a des endroit inappropriés
    • Changement d'humeur ou de comportement : Change d'humeur très rapidement sans raison apparente
    • Changement de personnalité : elle devient confuse, renfermée, méfiante. Elle peut devenir apathique et avoir peur des comportement qui lui sont inhabituels
  90. Quel est la progression de l'Alzheimer ?
    Dérgadation des fonctions cognitives qui peut durée plusieurs années et lors des dernières années le patient est souvent alité et fini par décédé de causes secondaires comme des suites d'une chute ou d'une infection.
  91. Quel est le premier stade de l'alzheimer ?
    Aucune déficience

    La personne n'a aucun symptôme de démence et elle n'est pas décelé par le professionnel de la santé
  92. Quel est le deuxième stade de l'alzheimer ?
    Déficit cognitif très léger (pouvant être lier à l'âge ou aux aux premiers signes de la maladie)

    Parfois l'impression d'avoir des torubles de la mémoire, d'oublier des mots courants ou l'endroit où se trouvent les objets de la vie courante ou des mots courants, mais aucun signes n'est détecté lors d'examens médicaux ou de la famille et les amis
  93. Quel est le troisième stade de l'alzheimer ?
    Déficit cognitif léger (permet de diagnostiquer la maladie chez certaines personnes)

    • Les difficultés courante du stade 3 est : 
    • Difficulté manifestes à trouver le bon mot ou nom
    • Difficultés a se souvenir du nom de personnes rencontrées récemment
    • Avoir manifestement plus de difficulté à effectuer des tâches dans un contexte social ou professionnel
    • Oublier quelque chose juste après l'avoir lu
    • Perdre ou ranger au mauvais endroit un objet de valeur
    • difficultés accrues à planifier ou organiser
  94. Quel est le quatrième stade de l'alzheimer ?
    Déficit cognitif modéré (stage léger ou précoce de la maladie)

    • l'examen médical approfondi permet normalement de déceler les symptômes évidents de la maladie dans plusieurs domaines :
    • L'oubli d'évènement récents
    • l'altération de la capacité à résoudre des calcul mentaux
    • difficulté accrues à exécuter des tâches complexes (préparation d'un diner pour des invité, le réglement de factures ou la gestion des compte
    • l'oubli de son propre passé
    • Saute d'humeur ou un effacement, notamment dans des situations socialement ou mentalement éprouvantes
  95. Quel est le cinquième stade de l'alzheimer ?
    Déficit cognitif modérément sévère (stade modéré ou intermédiaire de la maladie)

    • Trouble de mémoire et du raisonnement perceptible, besoin d'aide pour les activité quotidienne. A ce stade elles peuvent : 
    • Incapable de se souvenir de leur propre adresse ou numéro de téléphone ou les écoles quils on fréquenter
    • être désorienté sur le plan temporo-spatial
    • avoir des difficultés à résoudre des problèmes mathématique simples
    • besoin d'aide pour choisir des vêtement adapter a la saison
    • se souvenir d'évènement important de leur vie ou de celle de leur famille
    • être autonome pour manger ou aller aux toilette
  96. Quel est le sixième stade de l'alzheimer ?
    Déficit cognitif sévère ( stade modérément sévère ou intermédiaire de la maladie) 

    • Trouble de mémoire s'aggrave, modification de la personnalité peut apparaitre et elles ont besoin d'aide pour les activité quotidienne A ce stade elles peuvent :
    • ne plus se souvenir dévènement récent de leur vie ou de celle de leur entourage
    • se souvenir de son nom mais avoir du mal a se souvenir de son passé
    • faire la différence entre les visages familiers et inconnus mais voir du mal a se souvenir du nom de leur conjoint ou du personnel soignant
    • besoin d'aide pour s'habiller convenablement et sans supervision ( fait des erreures)
    • Avoir des troubles majeurs au niveau du rythme de sommeil (dormir jour, actif la nuit)
    • avoir besoin d'aide pour des geste lier a la toilette
    • souffrir de plus en plus souvent d'incontinences urinaire ou fécales
    • Subir des modifications majeures de la personnalité ou du comportement, comme ressentir de la défiance, avoir des hallucinations, avoir des TOC
    • avoir tendance à errer ou à se perdre
  97. Quel est le septième stade de l'alzheimer ?
    Déficit cognitif très sévère (stade sévère ou avancé de la maladie)

    Au cours de la phase terminal de la maladie, elle n'est plus capable d'interagir avec son entourage, d'avoir une conversation, ni de contrôler ses geste. mais elle peut prononcer des mots ou des phrases

    A ce stade la personne requiert une aide importante pour les activités quotidienne comme manger et aller toilette, plus capable de sourire, de se tenir assis de lever la tête, réflèxe anormaux, muscles raidissent, début des troubles de la déglutition
  98. Esque les différents stades de l'alzheimer peuvent se chevaucher ?
    Oui
  99. Quesque le démence vasculaire ?
    Elle apapraît a des suite de dommages répété à des régions du cerveau causés par des blocages dans les vaisseaux sanguins. Elle peut se produire après un ou plusieurs AVC ou de très brèves périodes AVC ICT

    Les symptômes varient et dépendent de l'endroit ou les AVC ont eu lieu
  100. Quel est la progression de la démence vasculaire ?
    La fonction cognitive peut empirer, mais des périodes d'amélioration peuvent suivre
  101. Quesque la démence mixte ?
    Ce sont des caractéristique  de la maladie de l'alzheimer et de la démence vasculaire
  102. Quesque les dégénérescences fronto-temporales ?
    • Cela apparaît généralement à un âge plus précoce que l'Alzheimer.
    • Cette maladie ressemble a l'Alzheimer puisque elle aussi une lente dégénérescence des cellules du cerveau qui est irréversible.
    • Cette forme touche principalement le lobe frontal et le lobe temporal du cerveau qui sont associés à la personnalité et au comportement
    • Elle est 2-5 % des cas de troubles cognitifs
  103. Quels sont les symptômes des dégénérescences fronto-temporales ?
    • Isolement ou la désinhibition
    • Négliger son hygiène personnelle
    • être facilement portée à trop manger ou mettre de facon compulsive des objets dans sa bouche
    • L'incontinence est parfois un symptôme précoce de la maladie
    • Problèmes de langage varient de l'expression verbale limitée à l'aphasie
    • Difficulté à trouver les mots appropriés 
    • Répété systématiquement ce qui est dit par les autres et le bégaiement sont des symptômes fréquents
    • Difficulter a suivre un enchaînement d'idées à entretenir une conversation
    • Capacité de lecture et d'écriture sont généralement affectées
  104. Ques que la maladie à corps de Lewy ?
    • C'est une forme de trouble cognitif caratérisée par des dépôts anormaux d'une protéine appelée alpha-synucléine qui se forment à l'intérieur des cellules nerveuses du cerveau. ces dépôts sont appelés corps de Lewy, ils interrompent le message transmit par le cerveau et elle affecte surtout les parties du cerveau liées aux fonctions cognitives et au mouvement
    • Elle peut présenter des symptômes similaire a l'Alzheimer et la maladie de Parkinson
  105. Quels sont les autre maladies dégénérative qui peuvent apporter des symptômes de démence ?
    • Parkinson
    • VIH
    • Épilepsie
    • Sclérose en plaques
  106. Ques que les lésion cérébrales traumatique ?
    • L'apparition de trouble cognitif immédiatement après une lésion cérébrale traumatique avec aumoins un des signes suivant : 
    • perte de conscience
    • Amnésie post-traumatique
    • Désorientation ou confusion
    • Signes neurologiques
  107. Quesque le handicaps intellectuels ?
    • C'est un déficit tant intellectuels qu'adaptatifs qui début dans la période de développement(avant 18ans) 
    • Il y a un déficit des fonctions intellectuelles comme le raisonnement, la résolution de problèmes, la planification, l'abstraction, le jugement, l'apprentissage scolaire et l'apprentissage par expérience (quotient intellectuel)
    • c'est aussi un déficit des fonctions adaptatives se traduit par un échec dans l'accession aux normes habituelles de développementsocioculturel permettant l'autonomie et la responsabilité sociale
  108. Ques que le QI ?
    Ses l'expression du niveau d'intelligence (capacité intellectuelles) d'une personne en comparaison avec la moyenne d'une population du même âge.
  109. Quels sont les causes des handicaps intellectuels ?
    • Héridité (60%)
    • Condition génétique (trisomie)
    • Facteurs prénatal
    • Facteurs périnatal
    • Maltraitance et négligence en jeune âge
    • Traumatisme
  110. Quels sont les niveaux d'handicaps intellectuels ?
    • Déficience intellectuelle légère(QI entre 55 et 75) : peut mener une vie autonome si elle a reçu l'aide nécessaire pour la préparer
    • Déficience intellectuelle moyenne (QI entre 35 et 54) : À l'âge adulte, la personne vit généralement dans un milieu protégé et elle peut travailler dans les plateaux de travail adapté
    • Déficience intellectuelle sévère (QI entre 20 et 34) : même chose que DI moyenne
    • Déficience intellectuelle profonde (QI en dessous de 20) : la personne ne parle pas, sa coordination physique et son développement sensoriel sont très atteints
  111. Ques que la trisomie ?
    • Ce sont des gens qui ont une troisième paires de chromosomes. Seuls les trisomies 21, 18 et 13 peuvent donner lieu à une naissance viable
    • Les trisomie 13 et 18 ont un taux de survie de 5% à la naissance et de ces naissances 90% n'atteindrons pas 12mois
  112. Ques que la trisomie 21 ?
    • Le sydrome de Down est un désordre chromosomique qui survient pendant la grossesse, et est présent dés la conception du foetus
    • Elle peut être diagnostiquée dès le preimier trimestre de grossesse par un test de dépistage volontaire, ou dés la naissance.
  113. Quels sont les caratérisiques physiques de la trisomie 21 ?
    • Tête plus petite que la normale
    • Diminution de tonus musculaire
    • Nez court et épaté à la racine
    • Yeux bridés comme les orientaux
    • Oreilles plus petites et placées plus basses que la normale, mais manquant de tonus muscculaire
    • Dentition particulière
    • Mains plus courte que l anormale, avec possibilité d'embonpoint
    • Hypotonie et hyperlaxité ligamentaire: impact sur l'équilibre, la marche et la préhension
    • Audition et vision souvent touchées
    • Problèmes cardiaques (33% des personnes)
  114. Quels sont les caratérisiques comportementales de la trisomie 21 ?
    • Déficience intellectuelle variant de légère à profonde
    • Grande facilité d'intégration sociale
    • Contactc faciles et bonne humeur contagieuse
    • Entêtement, peut parfois présenter de l'agressivité
    • Tendance plus élevé à vivre des épisodes dépressifs
    • langage affecté par l'hypotonie
  115. Ques que le trouble du spectre de l'autisme ?
    • C'est un trouble envahissants du dveloppement, il se manifeste dans les trois premières années de vie de l'enfant et se caractérise par de grandes lacunes dans trois aspects du développement :
    • Interactions sociales; L'enfants comprend mal les conventions sociales
    • La communication verbale et non verbale; incapacité à généraliser et à comprendre les abstractions
    • Les intérêts et comportements restreints, répétitifs ou stéréotypés


    *l'enfant autiste peut avoir une déficence intellectuelle, mais ce n'est pas parce que l'enfant ne parle pas que ses capacités intellectuelles sont limitées*
  116. Quels sont les principales caratéristiques du trouble du spectre de l'autisme ?
    • Semble sourd.
    • Présente un retard ou une absence dans l'apparition du langage.
    • Fait de l'écholalie (répéter ce qui est dit).
    • Fuit le contact visuel.
    • Utilise les jouets/objets de façon inadéquate.
    • Préfère être seul.
    • Rie ou crie de façon inappropriée.
    • N'apprécie pas les caresses.
    • Résistant aux changements.
    • Est hyposensible (peu ou pas de réaction aux stimuli/douleur) ou
    • hypersensible (réaction excessive aux stimuli) au niveau de la vue, de
    • l'ouïe, du toucher, du goûter et/ou de l'audition.
    • Comportements d'autostimulation.
    • Comportements d'automutilation.
    • Marche souvent sur la pointe des pieds.
    • Les objets qui tournent le fascine.
    • Ne craint pas les dangers réels.
    • Exprime ses besoins par des gestes.
    • Est hyper ou hypo actif
  117. Ques que le syndrome d'Asperger ?
    C'est un trouble envahissants du développement, la problématique peut être diagnostiqué à partir de l'âge de trois ans, mais il arrive parfois que la problématique soit identifiée plus tard, c-a-d à l'entré de l'école, à l'adolescence et même à l'âge adulte. L'enfant qui présente se trouble a de grandes lacunes de communication et de sociabilité. Toutefois, il a un développement cognitif et un langage normal
  118. Quels sont les principales manifestation de l'Asperger ?
    • Lorsque bébé, peu de communication.
    • Langage très élaboré comparé aux autres enfants de son âge.
    • Difficulté à entretenir une conversation avec une autre personne. Entretient plutôt un long monologue monotone même si le sujet n’intéresse pas son
    • interlocuteur.
    • Peu ou pas d’amis.
    • Ne respecte pas les règles sociales qui devraient être comprises à son âge ; attendre son tour pour aller dans le jeu, dire au revoir avant de partir, etc.
    • Difficulté à comprendre le sens des expressions courantes et de donner plus qu’un sens à un même mot. Par exemple, si vous dites que vous étiez fatigué hier et que vous avez cogné des clous, il peut vous demander ce que vous faisiez avec un marteau dans votre chambre (il pense que vous étiez vraiment en train de clouer des clous).
    • Ne comprends pas les messages transmis par les signaux corporels (gestes,expressions faciales). Par exemple, si quelqu’un bâille, il ne comprendra pas que c’est peut-être parce que la personne est fatiguée ou parce que le sujet de conversation l’ennuie.
    • Intérêts restreints. Peut avoir un seul sujet spécifique qui l’intéresse et y consacrer tout son temps. A de grandes connaissances sur ce sujet et peut en parler longuement.
    • Culture générale impressionnante.
    • Anxieux ou résistant face à un changement dans sa routine.
    • Problèmes de coordination, maladresse dans ses gestes.
    • Difficulté à gérer ses émotions et à exprimer de l’empathie envers les autres.
    • Grandes capacités d’apprentissage (très au-dessus de la moyenne) dans certains domaines et de grandes lacunes dans d’autres.
    • Sensible aux bruits. Par exemple, se bouche les oreilles dans la cour d’école.
    • Fuit le contact visuel.
    • Difficulté à comprendre les règles sociales implicites : attendre son tour pour payer, ne pas parler de sa vie personnelle à un étranger, etc.
    • Baisse dans les notes scolaires dès l’entrée au secondaire.
    • Difficulté à s’orienter à l’école et à arriver à temps dans ses cours.
    • Difficulté à s’organiser et à réaliser la tâche demandée à temps.
  119. Ques que la définition de la maltraitance ?
    Terme général désignant des mauvais traitements envers des individus
  120. Ques que la définition d'un Abus ?
    Utilisation intentionnelle et non accidentelle de la force physique et d’actes d’omission de la part d’un parent ou d’un gardien.
  121. Ques que la définition de la négligence ?
    Terme désignant un manque de soins.
  122. Ques que la définition de la violence ?
    Selon l'OMS, la violence est l'utilisation intentionnelle de la force physique, de menaces à l’encontre des autres ou de soi-même, contre un groupe ou une communauté, qui entraîne ou risque fortement d'entraîner un traumatisme, des dommages psychologiques, des problèmes de développement ou un décès.
  123. Quels sont les 2 définitions de l'inceste ?
    • Code criminel:
    • L’inceste désigne une relation sexuelle entre un homme et une femme liés par un degré de parenté.

    • Psychosocial:
    • Tout attouchement de type sexuel effectué par un proche sur un mineur.
  124. Quels sont les types de violnces et quels sont leurs définitions ?
    physique: Tout acte qui blesse ou risque de blesser et de causer de la douleur à la personne

    Psychologique : Tout acte qui mine le dignité ou l'estime de la personne

    Négligence : tout acte ou inaction qui cause du tort à la personne

    Exploitation financière ou matérielle : Tout acte incompris ou fait sans autorisation qui cause une perte matérielle ou financière

    Sexuelle : Tout acte sexuel qui est fait sans l'autorisation de la personne
  125. Quel est la définitions de la maltraitance envers les personnes âgées selon l'OMS ?
    Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée.
  126. Quels sont les stéréotypes qui peuvent mener a la maltraitance chez les aînées ?
    • Elles ont beaucoup d'argent
    • Elles sont fragiles et dépendantes
    • Elles sont dépassées et ont une grande difficulté à s'adapter
    • Elles ont tous des problèmes de mémoire et de surdité
    • Elles n'ont pas de scolarité
  127. Quels sont les facteur de risque a la maltraitance chez les aînées ?
    • L'allongement de l'espérance de vie
    • L'isolement social
    • La parte d'autonomie
    • Le stress vécu par l'aidant et le manque de ressources pour celui-ci
  128. Quels sont les conséquences de la maltraitance chez les aînées ?
    • La maltraitance amène chez les personnes âgées des séquelles graves et permanentes
    • Souvent dû à leur état de santé déjà précaire on voit apparaître de la malnutrition et de la déshydratation
    • Dépression, stress, perte d’espoir, trouble du sommeil, hospitalisation et parfois décès
  129. Qui sont majoritairement les abuseurs ?
    La famille 

    • 31% conjoint
    • 40% enfant 
    • 11% frère/soeur
    • 6% inconnu

    Majoritairement des hommes

    l'aîné dépend souvent de l'abuseur pour ses soins de base
  130. Quels sont les caractéristique des abuseurs envers les aînées ?
    • Difficultés financières
    • Consommation (drogue/alcool/jeux)
    • Victime de violence dans leur jeunesse
    • Absence de soutien social
    • Dépendant de l’aîné (loyer, argent)
    • Épuisement ou frustration face à leur rôle d’aidant
    • Trouble de santé mentale
    • Démêlés avec la justice
  131. Qui sont majoritairement les victimes de maltraitances envers les aînées
    • Majoritairement des femmes de plus de 70ans
    • Souffrent souvent d'un handicap physique ou mental
    • Dépendantes des autres
  132. Quels sont les signes et symptômes de la maltraitance envers les aînées ?
    • Des blessures physiques inexpliquées ou qui ne concordent pas avec l’explication.
    • Une peur ou une anxiété face à un membre de la famille ou d’un intervenant.
    • De la déshydratation, une malnutrition, une mauvaise prise de médicaments.
    • Son hésitation à parler de la situation
  133. Pourquoi les aînées qui sont maltraiter ne parle pas ?
    • Les personnes abusées ont tendance à minimiser ou nier l’existence de la maltraitance.
    • Elle ne croient pas qu’elles en sont victimes.
    • Peur des représailles de leur abuseur.
    • Honte
    • Peur d’être placée dans une résidence
    • Ne veulent pas de problèmes avec la justice
    • Veulent protéger un membre de leur famille, ne veulent pas briser leur famille.
    • Ignorent qu’il existe des ressources qui peuvent leur venir en aide.
    • Dépendent de la personne maltraitante pour leur soins.
  134. Ques que les aînés peuvent faire pour se protéger de la maltraitance ?
    • Conserver le plus possible leur autonomie
    • Éviter l’isolement
    • Demeurer informer de ce qui ce passe dans leur environnement
    • Ne rien signer avant d’avoir bien compris, au besoin demander un deuxième avis
    • Adhérer au dépôt direct pour les revenus
    • Rester discret sur les biens et informations personnelles
    • Ne pas garder une grande quantité d’argent à la maison
    • Éviter de porter des bijoux de grande valeur
  135. Quels sont les interventions spécifique pour le TAP lors d'un soupçon de maltraitance envers un aînée ?
    • Si vous avez de ssoupçons de maltraitances fier-vous à votre intuition
    • écouter le patient, croire ce qu'il vous dit sans juger
    • Neniez pas ce qu'il vit et encouragez-le à en parler et à demander de l'aide
    • Ne confrontez pas la personne maltraitante
  136. Quels sont les types de mauvais traitement et leurs définition?
    Par excès : Les mauvais traitements physique par excès réfèrent à des gestes qui dépassent la mesure raisonnable soit par leur force, soit par leur répétition.

    • Par négligences : Survient lorsque l’exécution inadéquate des tâches parentales a porté atteinte à l’intégrité physique de l’enfant. Réfère soit à une insuffisance chronique quantitative et/ou qualitative de répondre aux besoins de
    • l’enfant.

    • Par corrections physique :  Un usage abusif du droit de correction
  137. Qui maltraite les enfants ?
    • Pères
    • Mères
    • Conjoints de fait
    • Aînés
    • Étrangers
  138. Quels sont les signes et symptômes d'une maltraitance envers un enfants ?
    • Tristesse
    • Dépression
    • Colère
    • Agitation
    • Malnutrition
    • Fabulation
    • Agressivité non contrôlée
    • Inhibition
    • Expression d’une crainte à l’égard des parents
    • Désir de demeurer à l’école
    • Dénutrition
    • Lacunes au niveau des soins médicaux
    • Lacunes vestimentaires
    • Méfiance
    • Comportement régressif (mouiller sa culotte, sucer son pouce)
    • Comportement de séduction
    • Masturbation/jeux sexuels
    • Verbalisation de l’enfant
    • Délais de consultation
    • Histoire absente, vague, changeante ou contradictoire
    • Histoire antérieure de traumatismes multiples
    • Comportement autodestructeur/automutilation
    • Fugue
  139. Quels sont les facteurs de risques de la maltraitance des enfants ?
    • La pauvreté économique (faible revenue, sans emploi et dépendance de l'aide social)
    • pauvreté social et psychologique (Insécurité, intabilité résidentielle, surcharge de travail, isolement social, trouble de santé mentale, etc)
    • Le facteur temps (durée des problèmes, passé des maltraitants)
  140. Quels sont les familles abusives ?
    Abusent mais ne négligent pas leur enfants

    • jeune famille, 1 ou 2 enfants
    • Généralement instruits et pourvu d'une intelligence normal
    • Objectif = contrôle
    • ont eux même été élevés dans des milieux hostiles contrôlant et punitif
  141. Quels sont les familles négligentes ?
    Les parents rencontrent des difficultés à accepter leurs responsabilités d'adultes et démontrent des compétences limitées

    • Majoriter n'on pas complété leurs études secondaires
    • À la différence des parents abusif ils ont peu d'attente ou des attentes très vagues pour leur enfants
    • Les enfants apprennent à ignorer les adultes et vice-versa
  142. Quels sont les familles marginalement maltraitantes ?
    • Les parents sont généralement instruits et présentent une intelligence normale.
    • La structure familiale est caractérisée par un manque de stabilité.
    • Des crises de tout genre surviennent régulièrement. (Chicanes, comptes en souffrance, alcoolisme, avis d’éviction, perte d’emploi)
    • Les parents manquent de temps, courent d’une crise à l’autre dans le seul but de répondre aux éléments les plus urgents.
    • La discipline consiste en des coups et des hurlements suivis d’étreintes et d’excuses.
  143. Quels sont les comportements des enfants des familles marginalement maltraitantes ?
    • Difficultéa à développer un sentiment de sécurité
    • Souvent pleurnicheur, colleux
    • Ne semblent jamais avoir assez d'attention
  144. Quels sont les familles non maltraitantes ?
    À la différence des parents maltraitants, les parents adéquat ont compris que de tels comportements sont nuisibles et injustifiés
  145. Quels sont les fondements ?
    • Tout enfant a droit au respect de son intérêt et de ses droits.
    • Tout enfant a droit d’être protégé, de bénéficier d’un cadre sécurisant, respectueux de son potentiel, de ses capacité et de son développement.
    • Tout parent est le premier responsable d’assurer la protection de son enfant victime de mauvais traitements, lorsque nécessaire l’état doit assurer cette protection.
    • Tout geste de mauvais traitement physique constitue un acte criminel
    • Toute société doit refuser toute forme de mauvais traitements physique à l’égard d’un enfant et doit le dénoncer.
    • Toute forme de mauvais traitements physique est injustifiable en raison d’idéologie, d’un cadre éducatif ou de valeur culturelles.
  146. Quel est la problématique avec le dépistage de maltraitance chez les enfants ?
    L'histoire rapportée pour expliquer les lésions de l'enfant est probablement fausse
  147. Quels sont les signes d'abus physique chez l'enfant ?
    • Marques reconnaissables d’objets utilisés
    • Nombre de blessures
    • Blessures multiples d’âge différent
    • Localisation
    • Perte de cheveux localisée
  148. Quels sont les signes d'abus sexuel chez l'enfant ?
    Tout acte ou jeux sexuel entre un enfant et une personne en situation de pouvoir ou de contrôle, ayant comme but de stimuler sexuellement l’enfant ou l’adulte.
  149. Quels sont les signes d'abus psychologique chez l'enfant ?
    Traitement hostile de façon évidente au niveau des attitudes ou du langage pouvant emmener des problèmes mentaux, émotionnels ou de développement.
  150. Quels sont les signes de négligences et omission chez l'enfant ?
    • Supervision parentale
    • Alimentation
    • Habillement
    • Hygiène
    • Soins de santé physique
    • Soins de santé mentale
    • Éducation et développement
  151. Quels sont les diagnostiques différentiels auc signes de négligence chez l'enfant ?
    • Accidents
    • Conditions Physiologiques
    • Pratiques culturelles
    • Maladies
    • Médicaments


    Les effets de la pauvreté sont à distinguer de la négligence véritable.


    On peut parler de négligence lorsque la santé ou le développement d’un enfant est compromis et que les parents ne font aucun effort et/ou ne prennent pas les moyens pour répondre adéquatement aux besoins de l’enfant.
  152. Quels sont les intervention auprès des parents ?
    • Reconnaître nos émotions face à la situation
    • Accepter les différences culturelles
    • Éviter de condamner ou de faire des reproches au parent
    • Ne pas argumenter ni tenter de convaincre
    • Trouver et renforcer les conduites convenables
  153. Quels sont les intervention auprès des enfants ?
    • Se présenter et avoir une approche rassurante et calme
    • être ouvert et réceptif à ce qu'il nous dit
    • Encouragez-le à parler et éviter les jugements
  154. Ques que le syndrome du bébé secoué ?
    • C'est lorsqu'un bébé ou un jeune enfant est secoué violemment et parfois à répétition, que sa tête frappe ou non quelque chose. C'est un type de traumatise crânien non accidentel qui peut être responsable des problèmes suivants : 
    • Dommages au cerveau de l'enfant
    • Invalidités permanentes, comme la cécité ou la paralysie
    • La mort
  155. Quels sont les phrases entendues dans notre société ?
    • C’est juste une chicane de couple!
    • C’est la faute de la femme, elle l’a provoqué, elle savait qu’il était fatigué.
    • Ce n’est pas la faute du conjoint, il n’avait pas toute sa tête, il avait consommé.
    • Ce n’est pas de sa faute, il étais stressé et a perdu le contrôle.
  156. Quel est la définition de violence conjugale ?
    Comprend les agressions psychologique, verbales, physiques et sexuelles ainsi que les actes de domination sur le plan économique. Ce n'est pas une perte de contrôle, mais un moyen de dominer l'autre personne. Elle peut être vécue dans une relation maritale, extramaritale ou amoureuse, à tous les âges de la vie
  157. Quels sont des exemples de violence conjugale ?
    • Contrôler le façon de s'habiller de sa conjointe
    • Émettre continuellement des commentaires sur les goûts de sa partenaire, sur son apparence physique ou sur ses comportements
    • Menacer de tuer si il a séparation
  158. Quels sont les généralité de le violence conjugale ?
    • C'est un crime punis par la loi (fait partie des crimes contre la personne)
    • Elle s'installe de façon progressive dans la relation
    • Elle peut être présente après la relation
  159. Qui sont majoritairement les vitimes de VC et les agresseurs ?
    • Des femmes 83%
    • 9victimes/10 ont entre 18 et 49ans
    • 85% des agresseurs sont des hommes
  160. Quels sont les types de violence conjugale ?
    • psychologique
    • physique
    • sexuelle
    • financière.
  161. Quels sont les événements déclencheur possible de la violence conjugale ?
    • Consommation de drogue ou d'alcool
    • Perte d'un emploi
    • Grossesse
    • Rupture
  162. Quels sont les conséquences de la violence conjugale ?
    • Conséquences physiques : Frature, Brûlure, commotion, fausse couche
    • Conséquences psychologique : Perte d'estime de soi, anxiété, tentative de suicide, isolement
  163. Quels sont les caractéristiques des personnes violente ?
    • Peut être nimporte qui, peu importe l'âge, le statut socioéconomique, la scolarité
    • Majoritairement saines d'esprit (pas de maladie)
    • Souvent perçues comme de bonnes personnes
  164. Pourquoi les victimes de VC restent avec l'agresseur ?
    • Elle l’aime, elle espère qu’il va changer, qu’il va tenir ses promesses
    • Honte
    • Sentiment de culpabilité
    • Peur d’une augmentation de la violence
    • Processus judiciaire lourd et complexe
    • Peur de ne pas être pris au sérieux
    • Pas d’autonomie financière
    • Peur de perdre leurs amis
    • Convictions religieuses
  165. Quels sont les signes et symptômes de la VC ?
    • Blessures à des endroits peu visibles du corps
    • Les blessures ne correspondent pas avec l’explication donné
    • La personne violentée  peut être gênée,ne pas maintenir de contact visuel, faire des réponses brèves, être anxieuse, demander l’accord de la personne violente.
    • La personne violente peut refuser de s’éloigner, répondre à la place de la victime, avoir une attitude défensive et vouloir tout contrôler.
  166. Quesque le cycle de la violence ?
    Cette roue qui tourne permet à l'agresseur de maintenir un niveau de domination sur la victime
  167. Quels sont les cycles de la violence conjugale ?
    • Le climat de tension : l'agresseur est tendu et crée un climat de peur et d'anxiété chez la victime
    • La crise : c'est l'agression, relativement courte mais la plus dommageable.
    • La justification : l'agresseur justifie ces actes
    • La rémission : L'agresseur s'excuse et promet de ne plus recommencer
  168. Quels sont les interventions spécifiques chez les victimes de VC ?
    • Offrir un climat de confiance et de sécurité à la victime
    • Avoir une écoute attentive, sans blâmer ou mettre en doute.
    • Rappeler que la violence est inacceptable et qu’elle n’est pas responsable de la situation.
    • Ne pas parler contre l’agresseur mais plutôt de son comportement, rappelez-vous que la victime l’aime
    • Maîtriser ses réactions face à l’agresseur.
    • S’isoler avec la victime.
    • Laisser la victime prendre ses propre décisions.
  169. Quels sont les indicateurs d'un potentiel de violence physique ?
    • Faciès tendu
    • Posture rigide
    • Poing serrés
    • Effort pour garder le contrôle
    • Agitation
  170. Quels sont les indicateurs d'un potentiel de violence psychologique ?
    • Parle de plus en plus fort, crie
    • Hostilité
    • Méfiance
    • Peur de soi, peur des autres
    • Délire, hallucination
    • ATCD de violence
    • Demande répétée
    • Colère, irritabilité, rage
    • Augmentation de l'anxiété
    • Manifeste intentions suicidaire ou homicidaire
    • Stress environnementaux
    • Gestes provocateurs
  171. Comment évaluer un potentiel agressif ?
    • Je regarde (Qu'est-ce que j'observe au niveau du comportement ?)
    • J'écoute (Qu'est-ce que j'entends? quel est le contenu de ce qui est dit ? La personne est-elle orientée? )
    • Comment est la relation ? (Esque je suis capable d'établir un contact avec la personne?)
  172. Ques que l'agitation ?
    • C'est une activité psychomotrice excessive et désordonnée.
    • Elle sert à diminuer une tension vécu comme désagréable par le patient dans les état pathologique
    • L'agitaiton peut être contrôlée ou non, le patient peut garder un certain contrôle de la situation
    • Dans l'agitation incontrôlable la prise de contact et l'examen clinique sont difficilement réalisable; le patient ne répond pas positivement à notre présence
    • Il peut y avoir ou non violence
  173. Quels sont les causes de l'agitation ?
    • L'état de manie
    • Bipolarité
    • État postictal
    • Psychoses
    • Crises d'anxiété
    • Hypoxie
    • Hypoglycémie
    • Hyperthermie
    • Douleur
    • Intoxication
  174. Quels sont les signes et symptômes de l'agitation ?
    • La personne parle vite et de façon abondante
    • peut employer un langage qu'elle n'emploie pas habituellement
    • Un changement d'humeur rapide
    • Une fuite d'idées ou des pensées rapides
    • Ne termine pas ses phrases
    • Discours incohérent
    • Repousse les contacts
    • Distraction facile
    • Jugement altéré 
    • Déshinibition
    • Comportement agressif (envers lui ou les autres)
  175. Quels sont les intervention spécifique pour un comportement d'agitation ?
    • Évaluer le risque de dengerosité
    • Enlever les objets dangereux de l'environnement
    • Se présenter et établir un climat de confiance
    • Faire l'examen clinique. Porter une attention particulière à la glycémie capillaire et la saturométrie
    • Diminuer les stimuli au maximum
    • Ne pas ridiculiser les paroles ou les gestes
    • Éviter les discussions longue
    • Avoir une attitude calme et sécurisante
    • Tenter de limiter les risques de fuite
  176. Quels sont les préjuger entendue dans la société sur le viol ?
    • Les femmes ne savent pas ce qu’elles veulent.
    • Quand elles disent « non » ça veut dire oui.
    • Ce sont les femmes qui provoquent leur agression sexuelle par leur habillement et leur comportement
    • Les femmes sont toutes agressées par des étrangers.
    • Vous n’avez pas le droit de refuser d’avoir des relations sexuelles avec votre conjoint. Il s’agit du « devoir conjugal ».
    • Tu avais dit « oui » au départ
  177. Qu'est qu'une agression sexuelle ?
    C'est un geste a caractère sexuel avec ou sans contact physique commis par un individu sans le consentement de la personne visée.
  178. Tout geste ou formes d'agression sur des personne de moins de quel âge sont considéré comme sans consentement ?
    16ans
  179. Selon la loi quels sont les exception pour que des gens de moins de 16ans (sois 14 ou 15ans et 12 ou 13ans) puissent offrir un consentement valable ?
    • il doit être de moins de 5ans son aîné
    • Ne soit pas en situation d'autorité ou de confiance par rapport à elle
    • Ne soit pas une personne par rapports à laquelle elle est en situation de dépendance
    • Ne soit pas dans un situation où il l'exploite

    **La personne de 12 ou 13 ans pourra consentir si le partenaire a moins de 2ans son aîné **
  180. Quand n'êtes vous pas consentant selon la loi ?
    • Une tierce personne a consenti en votre nom
    • Vous n'êtes pas apte à consentir comme lors de consommation excessive d'alcool, de drogue, lors de votre sommeil, d'une blessure sérieuse
    • Si le consentement a été obtenue en abusant d'une position de confiance, d'autorité ou de pouvoir
    • Vous avez manifester votre désaccord de façon explicite par des mots ou des gestes
  181. Quels sont les principales formes d'agressions sexuelles ?
    • Baiser
    • Attouchements
    • Masturbation
    • Contact oral-génital
    • Pénétration
    • Exhibitionnisme
    • Frotteurisme
    • Voyeurisme
  182. Qui sont les agresseurs ?
    Une personne saine d'esprit qui connaîtla victime et qui profite de sa relation de confiance ou de sa position d'autorité

    ** les hommes qui agressent sexuellement de jeunes garçon n'ont pas obligatoirement une orientation homosexuelle **
  183. Quels sont les facteur de risque d'agression ?
    La consommation de drogue ou d'alcool à un effet de désinhibition et serait un facteur de risque de commettre une agression
  184. Dans quel endroit majoritairement se produisent les agression ?
    Dans ses résidences privée (principalement celle de la victime et ou l'agresseur)
  185. Quels sont les signes et symptômes d'une agression sexuelle ?
    • colère et agressivité souvent manifestées envers l'entourage pour des choses banales
    • peurs intenses
    • état de déprime, dépression, tristesse
    • sautes d'humeur fréquentes
    • troubles du sommeil
    • troubles de l'alimentation
    • diminution du seuil de tolérance dans des situations perçues comme une menace à sa sécurité
    • désorganisation,anxiété
    • isolement
  186. Quels sont les étapes qui suivent l'agression sexuelle ?
    L'état de choc : Survient après l'agression ou quelques jours après, la personne a des symptômes physique et psychologique tels que des écchymoses, de la douleur, des difficultés à se concentrer, de la culpabilité, se sent sale, peur de rester seule

    La réorganisation : Quels semaines à quelques mois après l'agression, la personne réorganise sa vie, elle peut déménager, elle crois que ses du passer mais a encore besoin de support, l'agression prend mions de place dans le quotidien

    La réintégration : des mois ou des années après l'événement, la personne retrouve un sentiment de contrôle sur sa vie et elle maîtrise ses émotions face à l'événement
  187. Quels sont les consquences d'une agression sexuelle ?
    • Trauma, ITS
    • Dépression, anxiété, idées suicidaires
    • Trouble su sommeil
    • Perte d'estime de soi
    • Difficulté à revenir en relation
    • Trouble ou diminution du désir sexuel
    • Abus d'alcool/drogues
  188. Pourquoi les victimes hésitent à dénoncer leur agresseur ?
    • Elles se sentent coupable et ont peur d'être accuser
    • Peur que l'agresseur recommence si elle le dénonce
    • Peur de ne pas être prise au sérieux
    • Peur de faire du tord à leur famille lorsque l'agresseur est un membre de celle-ci
    • Sentiment de confusion et d'évitement de l'évènement
  189. Ques que la drogue du viol et quels sont ses substances ?
    Ses un terme vague désignant le fait que la personne ne soit pas dans un état de sobriété

    • Alcool
    • GHB
    • Cannabis
    • Cocaine
    • Rivotril
    • Ativan
    • Valium
  190. Après combien de temps les effets se font-elles sentir ?
    Habituellement dans les 20 à 30min et peut continuer jusqu'à 12h après l'absorption

    Le dépistage doit être fait rapidement
  191. Quels sont les signes et symptômes qu'une personne a consommer une drogue du viol ?
    • La personne a l'impression d'avoir trop bu
    • Problèmes de vision
    • Perte d'équilibre
    • Altération AVPU
    • Euphorie
    • Confusion
    • Somnolence
    • Perte de mémoire
    • NO/VO
  192. Quels est l'intervention a faire avec les personnes ayant été agresser sexuellement ?
    • Avoir une écoute attentive
    • Dire à la personne quelle est en sécurité
    • Croire la personne
    • Déculpabiliser
    • Ne pas juger
    • lui dire de ne pas se laver, manger ou changer de vêtements
    • Préserver l'intimité de la victime
    • Si vous êtes une équipe mixte, offrez le choix de l'intervenant
    • Expliquez vos gestes, demandez la permission avant de de toucher
  193. Quel est le nom de la personne qui a inventer le système de classification des 5 attitudes verbales
    Roger Mucchielli
  194. Quel est le nom du modèle qui est composer de 16 types dintervention verbales ?
    Thomas Gordon
  195. Quesque l'attitude évaluative ?
    Ce sont des énoncé  qui portent un jugement moral ou critique (approbateur ou désapprobateur) sur l'aidé, faisant référence à des normes ou à des valeurs il peut y avoir les comportement suivant : 

    • Blâmer (ta faute)
    • Moraliser (C'est pas bien)
    • Juger (t'a aps fait ce qui fallais)
    • Prêcher (Quelqu'un devrait toujours faire ca)
    • Injurier (tu raisonne comme un con)
    • Humilier (Tu vaux rien)
    • Ridiculiser (Mon gars serait capable)
    • Approuver ( enfin tu fait ce qu'il faut)
    • Complimenter (T'a un excellent jugement d'habitude)

    Conséquence : Peut déclencher chez l'aidé, des comportement comme l'inhibition, la culpabilité, la révolte, la dissimulation, l'angoisse
  196. Quesque l'attitude d'interprétation ?
    Ce sont des énoncés où l'aidant essaie de poser un diagnostic, d'analyser les propos de l'aidé, en attribuant à ses paroles le sens qui lui paraît essentiel. Il dit pourquoi, d'après lui, il pense ainsi ou ressent telle émotion. Il peut y avoir les comportements suivants :

    • Expliquer (tu dis cela parce que tu est en colère)
    • Trouver les causes, les intentions derrière le comportement de l'autre (tu me dis cela pour me faire marcher)
    • Analyser (ton comportement est peut-être la conséquence de..)
    • Diagnostiquer (tu a un problème d'autorité)


    Conséquence : l'aidant peut, sans le vouloir, opérer une distorsion par rapport à ce que l'aidé voulait dire, déformer la penser de son interlocuteur et peut entraîner progessivement chez l'aidé un désintérêt pour l'entretien, un accord factice pour en finir ou pour faire plaisir, un changement de sujet, une irritation, un blocage réactionnel devant l'incompréhension
  197. Quesque l'attitude de soutien ?
    Ils ont pour but d'apporter une consolation, un encouragement, une compensation. Elles peuvent proposer une réflexion en commun, faire allusion à une communauté d'épreuves entre l'aidant et l'aidé. l'aidant peut chercher a dédramatiser en minimisant l'importance de la situation, en essayant d'éviter chez l'aidé des réactions extrêmes. On peut rattacher les comportements suivant : 

    • Rassurer (Tu verra, les choses vont s'arranger)
    • Consoler (Pauvre-toi! Ne t'en fait plus. c'est fini maintenant)
    • Approuver sans fondement (oui,oui. tu as bien raison)
    • Sympathiser (je te comprend donc.. cest dur, je suis passer par la)
    • Soutenir ( je suis avec toi)


    Conséquences : Comportement chez l'aidé comme passivité, arrêt de l'exploration de son propre problème et de la recherche active de solution, la dépendance ou la contre-dépendances
  198. Quesque l'attitude investigatrice ?
    L'aidant cherche a connaître ce qui lui paraît important à ses yeux. Elles consistent à poser une question à l'aidé pour lui tirer les vers du nez ou pour obtenir une confidence additionnelle que l'aidant trouve indispensable pour sa compréhension de la situation. On peut rattacher les comportement suivant :

    • Enquêter (que fesait-tu là)
    • Questionner (vers quelle discipline te diriges-tu?)
    • Interroger ( pourquoi as-tu fait cela? )
    • Mettre a l'épreuve (qu'est-ce que tu vas faire pour corriger cette situation ?)


    • Conséquence : D'abord elle peut être reçu par l'aidé de manière favorable. Mais l'effet négatif est de le déconcentrer, de lui faire perdre de vue le but réel de la conversation et les sentiments qu'ils éprouvait.
    • Il peut aussi trouver qu'on l'accuse de ne pas avoir dit l'essentiel ou de ne pas avoir fait complètement le tour de la question. L'aidé peut développer de l'hostilité devant cette inquisition ou ce jugement implicite, elle peut même provoquer inhibition et fermeture
  199. Quesque l'attitude de solution immédiate ?
    L'aidant cherche à conseiller l'aidé, à lui suggérer des solutions qui seraient les siennes s'il se trouvait lui-même dans pareile circonstance, il ne cherche pas à en savoir d'avantage sur le problème de son interlocuteur, mais choisi la solution pour lui. On peut rattacher les comportements suivant :

    • Diriger ( tu devrait aller rencontrer ..)
    • Donner des ordres ( Va t'excuser tout de suite)
    • Menacer (Va lui demander pardon, sinon.. )
    • Conseiller (D'après moi, tu devrait essayer de lui parler franchement)
    • Donner des solutions (La meilleure solution serait ...)
    • Influencer la décision de l'autre ( À ta place, j'irais avec eux ..)


    Conséquences : L'aidant met fin plus rapidement à l'entretien, se débarrassé des plaintes de l'interlocuteur. Il peut suggérer ou imposer des solutions impropres ou néfastes pour l'aidé, ce qui peut avoir pour conséquence de le piéger, s'il se sent obligé d'acquiescer ou même d'adopter la solution suggérée sans pour autant la sentir vraiment ajustée à son problème. Il peut se sentir incompris car cela démontre qu'on le connaît mal ou qu'on ne comprend pas son problème. Elle peut provoquer une perte de confiance ou de l'hostilité envers l'aidant. Si la solution est inefficace ou néfaste il va rejeter la responsabilité sur l'aidant.
  200. Quesque l'attitude compréhensive ?
    Elles refletent un véritable effort pour aider son interlocuteur, sincèrement et sans préjugés. Ces énnoncé cherchent a vérifier si l'on n'a bien compris la personne. La reformulation et l'écoute active font partie de l'attitude compréhensive. L'écoute active est en quelque sotre une reformulation dans laquelle on essaie d'exprimer le sentiment qui selon nous a été vcu par notre interlocuteur. Exemples :

    • Reformuler (Si je comprend bien ce que tu dit ..)
    • Écouter activement (Tu panique parce que tu te sens dans un cul-de-sac)



    Conséquence : Elle relance l'aide et incite a exprimer davantage, puisqu'il se reconnaît dans la réponse, se sent respercté, écouté sans préjugés et compris. La reformulation et les sentiments proposés l'aidant à réfléchir sur ce qu'il ressent et à décider si c'est bien cela qu'il vit et si cela correspond à la façon dont il comprend son propre problème. Cela a pour effet d'accroitre son aisance et le niveau de profondeur de ses prochaines confidences et si les sentiments proposés ne collent pas réellement à son vécu, il se sentira à l'aise de les rectifier. Si l'écoute active est faite de façon mécanique et non sincère, elles peuvent être mal interpréter et provoquer de l'hostilité ou du ressentiment au même titre que les autres obstacles
Author
Shana
ID
328843
Card Set
Physiopathologie
Description
physiopatho
Updated